Le concours d’éducateur de jeunes enfants

  • Le concours d’éducateur de jeunes enfants

Le concours d’éducateur de jeunes enfants se déroulent en 2 étapes : l’épreuve écrite d’admissibilité et les épreuves orales d’admission. Il est important de s’inscrire en respectant bien les dates limites de retrait et de dépôt des dossiers.

L’inscription au concours est une formalité administrative qui doit se faire auprès du service de scolarité de l’institut de formation. Il est possible de passer le concours dans toute la France ou dans un secteur géographique proche de son domicile.

A noter que certaines écoles organisent 2 sessions de sélection, au cours de l’année. Le concours nécessite une réelle préparation pour optimiser ses chances de réussite.

La préparation, les modalités d’inscription et la liste des écoles et les résultats du concours

Le concours d’éducateur de jeunes enfants est ouvert aux :

  • Titulaires du baccalauréat, du DAEU (diplôme d’accès aux études universitaire), du BTS, du DUT ou d’un brevet de technicien.
  • Titulaires d’un diplôme paramédical délivré par l’Etat et enregistré au RNCP de niveau IV.
  • Titulaires du diplôme d’Etat (DE) d’auxiliaire de puériculture, du CAP petite enfance, du DE d’AMP (aide médico-psychologique) ou d’AVS (auxiliaire de vie sociale), avec 3 ans d’expérience dans le secteur de la petite enfance.
  • Personnes ayant obtenu des examens de la DRJSCS (direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale).

Comment s’inscrire au concours d’éducateur de jeunes enfants ?

Le dossier d’inscription est souvent téléchargeable sur le site internet du centre de formation. Retrouvez la liste complète des écoles d’EJE et centre de formation en France en cliquant sur ce lien. Il est primordial de le compléter lisiblement et de fournir les pièces jointes, sous peine de voir son dossier rejeté.

Les pièces à fournir sont souvent classiques : photocopie de la pièce d’identité, lettre de motivation, CV, copies des diplômes et des justificatifs de situation comme une attestation d’emploi, un accord de congé individuel de formation (CIF). L’institut de formation envoie un accusé de réception et une convocation aux épreuves.

Le concours d’EJE est payant et le montant est variable selon les centres de formation. Vous pouvez vous inscrire dans plusieurs établissements pour multiplier vos chances. La formation dans un centre est obligatoire, car il n’est pas autorisé de passer le concours en candidat libre.

Le résultat des concours sont divulgués par liste dans l’ordre des résultats des candidats sélectionnés. Les candidats peuvent être placés sur liste complémentaire, qui est une sorte de liste d’attente. Ces derniers peuvent passer sur liste principale, en cas de désistements ou d’échecs au baccalauréat.

Comment préparer le concours d’éducateur de jeunes enfants ?

C’est une étape cruciale pour tous les candidats aux épreuves du concours d’entrée d’EJE. La préparation du concours passe par la connaissance de la réalité du terrain. Il est fondamental d’aller au contact de professionnels de la petite enfance formés, qui exercent le métier d’éducateur de jeunes enfants. Le but est de s’informer concrètement sur le métier.

Le préparation du concours peut se faire de 3 manières, en fonction de sa situation familiale et professionnelle :

  1. A distance. Il est possible d’être accompagné grâce à des cours par correspondance ou en ligne, pour réviser, développer ses connaissances et sa culture du secteur.
  2. En présentiel. Des établissements proposent des formations courtes pour se préparer au concours.
  3. A l’aide d’ouvrages. Les livres permettent de travailler à son rythme, pour améliorer ses capacités rédactionnelles et les bases. Ils peuvent être un soutien pour les deux autres modes de préparation.

Bien entendu, en parallèle, il faut être connecté à l’actualité de l’action sociale, en réalisant une veille sur la presse écrite, la TV, internet et les réseaux sociaux.

L’épreuve écrite du concours d’EJE
Epreuve écrite concours éducateur de jeunes enfants

L’épreuve écrite du concours d’éducateur de jeunes enfants est une épreuve d’admissibilité. Le candidat doit avoir la moyenne pour accéder aux épreuves orales d’admission.

Chaque institut de formation est libre pour les modalités d’examens et les sujets. Il peut y avoir des regroupements entre écoles d’un département ou d’une région pour l’organisation des épreuves.

L’épreuve écrite est un examen d’analyse, de synthèse et d’expression écrite, qui peut prendre la forme de tests comme la rédaction d’un résumé, une note de synthèse, une dissertation, un commentaire de texte, une épreuve de culture générale...Si le candidat a plus de 10/20 à l’épreuve écrite, il est convoqué aux épreuves orales d’admission.

Peut-on être dispensé de l’épreuve écrite d’admissibilité ?

Les titulaires d’un diplôme social de niveau III peuvent bénéficier d’une dispense comme le DEASS (assistant de service social), le DEES (éducateur spécialisé), le DEETS (éducateur technique spécialisé). Les candidats passent directement les épreuves d’admission.

Les épreuves orales du concours d’éducateur de jeunes enfants
Les épreuves orales concours d’éducateur de jeunes enfant

Les épreuves orales se déroulent en 2 étapes : un entretien individuel de motivation et un entretien collectif. Elles sont menées par des intervenants professionnels, des éducateurs de jeunes enfants et des directeurs de structures de la petite enfance.

L’entretien individuel ressemble à un entretien d’embauche ciblé sur la connaissance du métier et la motivation. Le jury pose des questions sur :

  • Le parcours professionnel. Quelles sont vos expériences auprès d’un jeune public ?
  • Le contenu de la formation. Avez-vous connaissances des modules de le formation ?
  • Le choix de l’école du métier d’EJE. Pourquoi choisir un institut de formation proche de votre domicile ou à l’autre bout de la France ?
  • Les missions de l’éducateur. Quel est le quotidien d’un EJE ? Racontez-moi une journée type.
  • La vision d’avenir du métier. Dans quelle structures aimeriez-vous travailler ?
  • Les loisirs et la culture générale. Quel est le dernier livre lu ? Quel est le dernier film vu ?

Que chercher à évaluer le jury ?

Les membres du jury veulent évaluer la cohérence du projet, votre savoir-être professionnel et votre volonté à intégrer l’école.

L’entretien collectif permet d’évaluer le positionnement de chaque candidat dans un groupe afin de voir sa capacité à travailler en équipe. Un sujet commun est donné aux candidats qui doivent organiser une réunion de travail.